Le label des partenariats engagés et équitables en bio

BIO PARTENAIRE® - Pionniers d'une démarche pérenne

BIO PARTENAIRE® est un label pionnier avec une vision très ambitieuse, créé par des pionniers de la bio qui comptent continuer à défendre des valeurs et une démarche pérenne plaçant l'homme au cœur du système.
En effet, en 2002 plusieurs dirigeants d'entreprises de transformation bio se réunissent autour d'une même cause. Mais quels sont leurs points communs ? Quelles sont leurs ambitions en créant ce collectif ?

Ces entrepreneurs ont tous créé leur entreprise en étant des convaincus de la Bio dans les années 80 : en quelque sorte se sont des pionniers ! Ils voient que la Bio n'échappera pas aux phénomènes de mondialisation et à l'instabilité économique que celle ci engendre.
En effet, comme tous les autres secteurs et comme l'agriculture conventionnelle, la Bio commence déjà à rentrer sur un marché concurrentiel et instable.

S'unir pour développer de nouvelles alternatives de commerce équitable

Voyant dès années 2000, le phénomène à venir, ces entrepreneurs cherchent donc à stabiliser leur partenariat avec les producteurs avec lesquels ils travaillent afin de garantir le maintien de leur activité.
Ces entrepreneurs travaillent avec plusieurs pays lointains, sur des matières premières telles que le cacao, le sucre, les épices etc.

Garantir aux producteurs le maintien de leur activité quand on travaille à des milliers de kilomètres et s'assurer que leur production soient réellement en Bio, n'est pas une mince affaire.
Le cahier des charges du label équitable de renom d'ors et déjà existant n'est à leurs yeux pas suffisant (ne demande pas relation directe avec les producteurs de la part du transformateur, pas d'exigence de pérennité dans les partenariats) et n'a pas d'obligation quant à l'agriculture bio.

En 2002, mise en place du cahier des charges BIO EQUITABLE garantissant un développement des produits et des marques sur des partenariats éthiques avec les producteurs.

Le cahier des charges BIO EQUITABLE et une association éponyme sont créés afin de réunir des acteurs engagés pour un rééquilibre des échanges commerciaux et le respect de critères environnementaux et qualitatifs de l'agriculture biologique.

En 2015, l'association prend du recul face à la multiplicité des labels existants et décide de revenir à ses fondamentaux : ce qui fait l'union entre toutes ses entreprises est la notion de partenariat – d'humain au cœur du commerce – une vision différente de entrepreneuriat.

Elle décide donc de fusionner ces deux labels BIOEQUITABLE et BIOSOLIDAIRE en un seul : BIOPARTENAIRE®. Le choix du nom est une évidence : le partenariat doit être au cœur de tout, un partenariat qui s'inscrit dans la durée.

7 engagements

Les structures engagées dans le label s'engagent autour des points suivants. Ce sont les 7 engagements du label BIO PARTENAIRE®, engagements autour desquels sont construites les filières labellisées. Chaque étape et intervenant sont contrôlés par un organisme tiers: le producteur, l'organisme stockeur, entreprise de première transformation ou importateur (si ils existent) et transformateur

1. Être en conformité avec la règlementation Bio
> Contrôlé et certifié par un organisme de contrôle agrée par les pouvoir publics
> Des contrôles sur l'ensemble du système de production

2. Contractualiser des engagements réciproques dans la filière
> Un partenariat durable doit être établi avec les producteurs
> Cela permet d'apporter une visibilité concrète aux deux parties et permet de préserver l'indépendance des producteurs.

3. Assurer un revenu juste aux producteurs
> Le prix minimum garanti sert de base de discussion et les prix d'achats annuels sont alors rediscutés en fonction des points évoqués plus tôt.

4. Dynamiser l'économie locale par un programme de développement concerté
> Il s'agit d'engager, avec les producteurs, un programme de développement sur la base d'améliorations techniques visant à assurer la pérennité de l'activité ainsi que la qualité des produits.

5. Instaurer un dialogue continu et de la solidarité entre les partenaires
> Les opérateurs peuvent et se doivent de mettre à disposition des moyens techniques, juridiques voire financiers en fonction des besoins exprimés par les partenaires.

6. S'engager dans une politique sociale et environnementale de progrès
> Concrètement les partenaires sur l'ensemble de la filière (producteurs, coopératives etc.) doivent mettre en place une politique de responsabilité sociétale et environnementale de progrès

7. Réserver les produits labellisés aux circuits respectant nos règles de partenariat.
> BIOPARTENAIRE® a ainsi officialisé son engagement étroit auprès des magasins bios en cohérence avec les valeurs du label