Arguments en faveur de l'agriculture biologique

L'agriculture biologique offre de nombreux avantages:

bien-être des animaux, protection du sol et du climat, absence de manipulations génétiques et denrées alimentaires sûres – pour n'en citer que quelques-uns. De nombreux arguments parlent donc en faveur de l'achat des produits bio et du soutien de l'agriculture biologique.

Vous trouvez ici une sélection parmi ces bonnes raisons. Le document détaillé «100 arguments en faveur de l'agriculture biologique» en présente d'autres, le tout étayé par des résultats de recherches scientifiques et des références aux réglementations de droit public et privé. Les deux publications peuvent être commandées au FiBL ou téléchargées depuis www.arguments.fibl.org.

1 Le bio est vraiment bio
Le bio est protégé par la loi. Un produit ne peut être vendu comme bio que lorsque les exigences de l'Ordonnance bio sont respectées.
Les fermes bio sont bien contrôlées. Elles ont au minimum un contrôle complet par année.

2 Le bio est cohérent
La ferme bio forme un tout. Toutes les entreprises agricoles biologiques suisses doivent être entièrement bio.*
Toutes les nouvelles fermes bio doivent faire deux années de reconversion. Les directives bio doivent être respectées intégralement dès le début.

3 Le bio est plus sûr
Les produits bio contiennent moins de résidus de pesticides. Les fruits et légumes bio en moyenne 180 fois moins que les conventionnels.
Les plantes bio sont épargnées par les produits chimiques de synthèse. Les produits phytosanitaires chimiques de synthèse sont interdits en bio.

4 Les produits bio sont différents
Les denrées alimentaires biologiques contiennent moins d'additifs. Alors que l'ordonnance fédérale sur les additifs autorise plus de 300 additifs, l'Ordonnance bio en autorise 48 et le Bourgeon 31.

5 Les produits bio sont plus riches
Les fruits et légumes bio contiennent davantage d'antioxydants. La teneur en antioxydants est jusqu'à 69 % plus élevée dans les produits bio.

6 Le bio refuse les manipulations génétiques
Les plantes, les animaux et les intrants génétiquement modifiés sont interdits. L'ingénierie génétique est contraire au principe bio de produire le plus naturellement possible.

7 Les animaux bio vivent mieux
Les animaux bio vont en plein air. Parcours et/ou pâturages pour tous les animaux bio.
Davantage de bien-être pour les bovins bio. L'élevage avec pâturages et parcours influence très positivement le bien-être des bovins.

8 Moins de médecine conventionnelle en bio
Les bêtes bio malades sont soignées avec des produits naturels. Les éleveurs bio et leurs vétérinaires utilisent en priorité des produits naturels et des médecines alternatives.

9 Le bio favorise la biodiversité
Davantage de biodiversité dans les fermes bio: 30 % d'espèces et 50 % d'individus de plus.
Les champs bio sont une chance pour la flore adventice gravement menacée. Les champs bio contiennent neuf fois plus d'adventices que les conventionnels et accueillent nettement plus d'espèces de plantes pollinisées par des insectes.
Les paysans bio protègent et ménagent des insectes pollinisateurs importants. Partout, beaucoup d'animaux qui fécondent les fleurs sont menacés. Il y a les abeilles sauvages et mellifères et d'autres insectes.
Les oiseaux profitent de l'approche holistique de l'agriculture biologique. Les fermes bio ont jusqu'à six fois plus de lieux de nidification et des populations d'oiseaux des champs jusqu'à huit fois plus denses.

10 Le bio prend soin du sol
En agriculture bio, la fertilité du sol est capitale pour la nutrition et la santé des plantes. La reconstruction de la fertilité du sol conduit à une plus grande stabilité, ce qui améliore la capacité d'adaptation des sols.
Les sols bio ont une meilleure structure. Grâce à la fumure organique, à la couverture végétale prolongée et à une plus grande activité biologique, les sols bio sont moins sujets à la battance et à l'érosion.
Les sols bio regorgent de vie. L'augmentation de l'activité biologique des sols améliore leur fertilité et favorise la maîtrise biologique des ravageurs.

11 Le bio protège l'eau et les cours d'eau
L'agriculture bio protège les nappes phréatiques. Car les producteurs bio n'utilisent pas de pesticides de synthèse ni de régulateurs de croissance.
L'agriculture biologique protège les rivières et les lacs. Les cours d'eaux proches des champs cultivés en bio sont moins pollués par des produits phytosanitaires.
L'agriculture biologique fait diminuer le lessivage des nitrates. Les engrais chimiques rapidement solubles provoquent des lessivages nocifs de nitrate dans les nappes phréatiques et les eaux de surface. Ces engrais sont interdits en agriculture biologique.

12 Le bio économise l'énergie
L'agriculture biologique consomme moins d'énergie. La fabrication des engrais azotés, potassiques et phosphorés et des pesticides consomme de l'énergie fossile. Les fermes bio n'utilisent pas ou très peu ces produits.
Les produits bio ont le meilleur bilan énergétique. Par rapport soit à la surface cultivée soit à la quantité de produits, l'agriculture bio présente le meilleur bilan énergétique pour une multitude de produits.

13 Le bio est bon pour le climat
Les sols bio fixent davantage de CO2 à cause des rotations culturales diversifiées avec prairies pluriannuelles et recyclage de la matière organique par les épandages de fumier.
Le bio diminue les émissions de gaz à effet de serre. L'agriculture biologique utilise moins d'engrais azotés, ce qui diminue le risque de fortes émissions de gaz à effet de serre par le sol comme le N2O.

14 Le bio est social
Le bio ménage la santé des paysans et de la société. De nombreuses études montrent des indices de relations entre les pesticides et certaines maladies.
L'agriculture biologique crée des places de travail. L'augmentation des besoins en main-d'œuvre et la plus forte proportion de travail manuel font que l'agriculture biologique offre davantage de places de travail.

15 Le bio fournit des plus-values sociétales
Favoriser l'agriculture biologique protège efficacement l'environnement car elle améliore toute une série d'indicateurs environnementaux.
Le bio diminue les coûts sociaux de l'agriculture. Des modèles de calcul montrent que la reconversion au bio de l'ensemble de l'agriculture autrichienne pourrait faire économiser un tierscoûts externes annuels de l'agriculture.

16 Le bio peut nourrir le monde
L'agriculture bio peut augmenter nettement les rendements dans les pays en développement. L'analyse d'essais comparatifs faits dans 53 pays montre que les rendements des pays en développement augmentent de 80 % avec l'agriculture bio.
L'agriculture bio a un bon équilibre entre la productivité et la protection de l'environnement et des ressources. Elle est donc capable d'assurer à long terme la conservation des bases de l'alimentation mondiale.
Le bio assure l'indépendance des paysans. Les systèmes d'agriculture biologique, qui fonctionnent sans achats d'engrais et de pesticides de synthèse, limitent nettement la dépendance des paysans à l'égard des multinationales agricoles.

L'édition de ce dépliant a été soutenue par Attitude Bio (Plan les Ouates), Bioactualités (Bâle), BioConsommActeurs (Essertines-sur-Yverdon), Biofarm (Kleindietwil), Bionetz (Langenthal), Biopartner(Seon), Bio Suisse (Bâle), Demeter (Liestal), Horai (Berne) et Somona (Dulliken).

La réalisation du dépliant et de la publication «100 arguments en faveur de l'agriculture biologique» a été soutenue par la Fondation Sur-la-Croix.